[Mini-série] Les grandes questions de Job

Pourquoi tant de souffrances ?

Les amis de Job ne réussissent pas à le réconforter car ils ne font que l’accuser d’avoir commis de graves fautes devant l’Eternel, ce pourquoi il serait puni (en gros il a tout perdu, ses enfants, ses biens, sa santé). Sauf que ce sont de fausses accusations… Job a toujours été un homme bon et respectant Dieu. On est face à un gros problème là : pourquoi est-ce qu’il lui arrive tout ça ?! 🤷

En cherchant à expliquer la souffrance comme étant une conséquence d’un péché, on entre dans un schéma de punition/récompense qui n’est pas exactement celui de la grâce de Dieu. Autant nos épreuves peuvent être inexplicables, autant notre salut est immérité mais offert par Dieu.

(Cela ne veut pas dire que le péché est sans conséquence, ni que tout ce que nous vivons de difficile n’a pas de « raison ». Tout concourt à notre bien, notre sainteté, etc.)

Mais finalement la vraie question du livre de Job n’est peut-être pas « pourquoi la souffrance ? »…

Peut-on aimer Dieu de manière désintéressée ?

Et si dans le livre de Job, Job n’était pas le personnage principal ? Si ce n’était pas plutôt un long périple pour savoir si le diable réussira à humilier Dieu ? Et voilà la réponse : même durement éprouvé, dans le deuil et en mauvaise santé, Job continue de bénir Dieu. Sans sujet de reconnaissance, sans le voir ni l’entendre, sans signe de sa présence, il s’accroche et croit que Dieu reste digne d’être loué et adoré. C’est le diable qui est humilié… Et ça nous met une claque non ? On sait que Dieu nous aime inconditionnellement, mais… et nous ? 🤷 L’aimons-nous même quand il nous reprend tout, quand il ne répond pas à nos supplications, quand on ne trouve même plus de raisons de le louer et qu’on dit, comme Job, qu’on aurait mieux fait de ne pas venir au monde ? Dur, dur. 😨

Mais attends, Job pose encore d’autres questions existentielles…

Dieu s’intéresse-t-il à nous ?

Qu’a-t-il à gagner de nos louanges ? Qu’est ce que ça lui change qu’on l’aime ou pas ? Rien… si ce n’est la joie de la relation et d’un amour réciproque. Et c’est ce que nous y gagnons aussi, considérant que nos vies ne sont pas garanties sans souffrances ! 

Donc oui j’y crois : Dieu se préoccupe de nos petites vies. Il compte nos cheveux (Matthieu 10.30) et nous considère comme la prunelle de ses yeux (Deutéronome 32.10). 🤩 Il accorde sa grâce et sa compassion aux humains, il intervient dans leurs vies. Noé, Moïse, Joseph, Daniel, Paul en témoignent… pour ne citer qu’eux parmi les nombreux autres témoignages de la faveur divine que nous trouvons dans la Bible ! 

Sans parler de mon vécu, et du tien sans doute. 👍

La vraie question ? 

Job préfigure un autre célèbre innocent qui a souffert injustement : Jésus-Christ. Et Jésus nous avertit lui-même que nous aurons à souffrir (Jean 16.33, Matthieu 5.11). La vraie question du livre de Job, et de toute notre vie, est d’apprendre à connaître et louer Dieu pour qui il est, même si nous devons souffrir comme Jésus. 

L’erreur que ses amis ont faite, et que nous faisons tous, est d’essayer de justifier l’épreuve – tout comme nous essayons de justifier notre innocence sans passer par Jésus. Autant nos souffrances n’interviennent pas forcément à cause de notre péché, autant notre propre justice ne suffit pas à nous sauver. Tout cela nous invite à refixer nos yeux sur Jésus-Christ.☝️ Le lâcher-prise dont je parle souvent, c’est celui-là. Lâcher les questions, les “pourquoi” “comment” “quand”, et s’abandonner à Dieu.

“Pourquoi la souffrance ?”, je n’ai pas la réponse. “Puis-je connaître et aimer Dieu ?”, la réponse est oui. 

Un commentaire

Répondre à Jean-Philippe Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s