My Story in Music / J’ai enfin compris que j’étais déjà aimée

Je suis passée par l’anorexie et la boulimie, environ de 17 à 19 ans. Je pourrais te raconter des tas de choses à ce sujet. Comment ça a commencé (mon premier régime à 13 ans), comment ça a continué… mais je préfère te dire que je m’en suis sortie, définitivement et à 100 % ! Je suis sur scène pour en témoigner avec le Collectif ResKP.

C’était un si long parcours, et même au moment d’enregistrer mon témoignage pour ResKP, c’était encore un sujet sensible. Je me sentais encore fragile. Mon rapport à l’alimentation, ma vision de moi-même, tout n’était pas parfaitement réglé. J’avais encore des blocages, des mauvais raisonnements.

Mes kilos en plus, en moins, n’ont rien arrangé

J’ai écrit cette chanson 10 ans après cet épisode difficile de ma vie, avec plus de recul, et une détermination bien assise que rien ne changera ma valeur aux yeux de Dieu, et surtout pas mon poids :

L’anorexie mentale est terrible car elle est mentale. Tu peux avoir un poids « normal », une vie sociale, tu peux sourire et donner l’impression d’être bien dans tes baskets, et en réalité, vivre un cauchemar.

Parce que tu te bases sur des mensonges. Maigrir pour être davantage aimée. Maigrir pour aller mieux. Maigrir, comme seul objectif de vie. Maigrir ou mourir.

Un jour, j’ai atterri. Ce n’est pas ça, la vie. Dieu ne m’a pas créée pour que je contrôle tout, les calories que je mange, le poids que je pèse, etc. Dieu n’a pas créé uniquement mon apparence physique. Il fallait que je me réconcilie avec mon corps, et avec tout ce que je suis.

Comprendre que Dieu m’aime telle que je suis, que mon mari m’aime autant avec 5 kilos de plus ou de moins, que mes parents, que mes amis, que tous mes proches m’aiment pour ce que je suis à l’intérieur et non pas à l’extérieur… Quelle révélation !

Les paroles :

Tout le monde sait que l’apparence est secondaire
Mais j’y ai passé du temps, devant le miroir, cet enfer
A me faire du mal pour une histoire de 10 kg
Ils m’ont mené trop bas ces soi-disant kilos de trop

J’croyais tout maîtriser, mais j’ai perdu pied
J’croyais que c’était mon corps, mais c’était dans ma tête
Qu’importe le chiffre sur la balance, il restait ce mal-être
Mes kilos en plus ou moins n’ont rien arrangé

Je n’avais qu’un seul objectif à perte de vue
J’ai du lâcher prise pour ne pas perdre la vie
J’ai compris que j’étais déjà aimée, enfin !
Un kilo en plus ou en moins n’y changerait rien

Plus besoin de me peser pour savoir c’que je vaux
Dieu m’a soufflé l’idée que mon coeur était beau
Faut juste savoir une chose pour prendre son bonheur en main
Les kilos en plus, en moins n’y changent rien

Ce qui compte vraiment, ce qui fait la différence
C’est le poids de Son amour pour moi, sans condition
Après trop d’souffrances, j’ai choisi l’espérance
Un kilo de plus, un kilo de moins, ça n’est plus la question

Prends soin de toi et de ton coeur avant toute chose
Garde l’espoir parmi tout ce qu’on te propose
Tu es aimé(e), quoi qu’on te dise, entends-moi bien :
Tes kilos en plus ou moins n’y changent rien

4 commentaires

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s