Interview / Lise, Les Contentés : « Le contentement est la clé de mon quotidien »

Lise est une de mes belles rencontres Instagram. On a pas mal de points communs entre la foi, la maternité, et certains centres d’intérêt. Tu le verras dans cet interview. 😉 Lise est inspirante et on dirait qu’elle est toujours au taquet ! Je suis ravie qu’elle puisse nous partager ce qu’elle a sur le coeur. Bienvenue sur Temps Spi !

Peux-tu te présenter en quelques mots ? 

Je m’appelle Lise, j’ai 27 ans et je vis en Alsace ! Je suis mariée à Michaël et nous avons une petite fille d’un an et demi.

Comment es-tu devenue disciple de Jésus, et qu’est-ce que cela signifie pour toi ? 

Mon Papa est pasteur et j’ai grandi dans une toute petite église. Comme tous ceux qui ont la même histoire, j’ai entendu puis lu moi même la Bible en grandissant. J’avais 9 ans la première fois que j’ai réalisé complètement l’amour de Dieu pour moi. D’un coup, le fait qu’Il prenne soin de moi alors que moi je ne « faisais rien pour Lui » m’a bouleversé. C’est la reconnaissance pour ses bénédictions dans ma vie qui m’a touchée. C’était un premier pas, un pas d’enfant.

Le second pas à eu lieu à mes 15 ans, quand j’ai réalisé mon égoïsme et ce que j’étais prête à choisir pour mon bien, sans prendre en compte le mal que je pouvais faire autour de moi. Je ne me suis jamais sentie aussi humiliée que ce soir où j’ai réalisé à quel point j’étais mauvaise, même si je cochais globalement toutes les cases de la vie chrétienne. A partir de là, ma vie avec Dieu a changé. Et elle continue d’évoluer depuis : je crois que c’est ça, être disciple de Jésus. Quand on apprend à connaître les différentes facettes de notre personnalité, on ne peut pas rester indifférent et ne pas changer. Alors je continue à grandir en passant du temps avec Lui, en apprenant à le connaître Lui, et en Le laissant travailler en moi. 

Quelle est ta routine spirituelle ?

Elle a beaucoup changé depuis que je suis Maman ! Pendant une très longue période, je lisais ma Bible le matin en déjeunant, puis je priais dans la voiture en allant et en rentrant du travail. J’aimais beaucoup ce rythme ! Mais l’arrivée de ma fille a chamboulé tout ça et cette dernière année, ma routine a évolué en fonction de son rythme à elle. La plupart du temps, je me lève à 6h et je profite du calme de ma chambre pour lire ma Bible, une méditation, et un passage d’un livre (chrétien ou non, mais un livre qui me fera grandir). Mon mari gère le réveil de notre bichette pendant ce temps. Il n’est pas rare qu’elle vienne me rejoindre, et ma concentration en est lééégerement affectée. Mais tant pis, ce qui compte, c’est mon temps avec Dieu. Alors parfois j’écourte et je ne fais « que » lire ma bible. Bref, je m’adapte. Ce qui est sûr c’est que ce temps fait toute la différence dans la façon dont la famille vit sa journée ! 

Ces derniers mois, étant donné que je n’ai plus mes moments de prière dans la voiture, je me force à prendre quelques minutes régulièrement dans la journée pour recentrer mon présent sur Dieu. Je définis trois alarmes sur mon téléphone qui me rappellent de prier. Parfois ça dure quelques secondes : « Seigner, à l’aide. », parfois cinq minutes. J’aime aussi prendre du temps pour juste « être avec Dieu ». Sans rien lui demander. J’aime faire ça le soir, avant de m’endormir. Juste profiter qu’Il soit là, avec moi, qu’Il ait été là tout au long de la journée. Me rappeler toutes les grâces qu’il m’a accordées. 

Je te connais via ton compte Instagram @les_contentes. Depuis quand as-tu décidé de vivre le contentement et qu’est-ce que cela a changé ? 

La nécessité du Contentement m’est apparue il y a 5 ans. J’ai commencé à y réfléchir en lisant ma Bible et puis d’un coup, tout est tombé sous le sens. Le Contentement est la Clef de mon quotidien. Il dénoue tous les nœuds, il ouvre toutes les portes, il résout tous les conflits. Il garde mon cœur reconnaissant. Ce sont des lunettes que je porte et qui m’aident à vivre toutes les situations.

Tu es éducatrice Montessori. Cette « nouvelle mode », c’est vraiment bien ? C’est compatible avec la vie chrétienne ? 🙂 

Cette « nouvelle mode » date en fait de la fin du 19è, et même si en France personne n’en parle, il faut savoir que Maria Montessori était catholique. Tout un pan de sa pédagogie parle d’ailleurs de la foi, de la façon d’apporter la Bible aux enfants, etc. 

Comme tu le dis, j’ai été éducatrice Montessori et j’ai mis en pratique de manière très rigoureuse cette pédagogie (sauf la partie catho puisque c’était une école laïque). Il est intéressant de savoir que Montessori n’a en fait « rien inventé », elle s’est basée sur les écrits et pratiques d’autres pédagogues et les a rassemblés dans une méthode. J’ai incroyablement aimé l’appliquer, j’ai vu les changements chez les enfants, leur gain d’autonomie, de confiance en eux, leur bonds d’apprentissages, et la qualité de vie du groupe qu’on a créé ensemble.

Montessori, en fait, ce n’est rien de très compliqué. Ca demande bien plus de travail à l’adulte qu’à l’enfant, parce que nous devons sortir de nos idées préconçues sur leurs capacités et leur faire profondément confiance. C’est le rythme d’apprentissage de l’enfant qui guide l’adulte, rien d’autre. Je pense que Montessori avait compris beaucoup de choses  et que sa foi se voit en filigrane dans plusieurs pans de sa pédagogie. 

Au passage, je profite de cette fenêtre que tu me laisses pour insister sur le fait que Montessori, ce n’est pas « laisser l’enfant faire tout ce qu’il veut ». C’est lui donner la possibilité d’expérimenter un nombre incroyable de choses dans un cadre très très (très) rigide. Ca lui permet d’être ensuite autonome et d’accéder à une part de plus en plus grande de connaissance. Je pourrais écrire des heures sur le sujet, je m’arrête là, mais il ne faut pas hésiter à venir en discuter avec moi sur Insta !

Et je sais que tu bosses sur les ressources Bible Montessori ! Hâte d’en savoir plus ! Autre chose, tu t’es lancée en tant que conseillère pour une marque d’huile essentielle. Les HE font partie des cadeaux de Dieu pour nous aider à prendre soin de notre santé, c’est bien ton point de vue ? 

C’est exactement ça ! Dieu ne laisse rien au hasard. Pas même les molécules qui constituent le système immunitaire des plantes. Plus je découvre les Huiles Essentielles, plus je suis émerveillée de voir quelle minutie il a mis en œuvre dans la Création. Il y a des centaines de façons de prendre soin de notre santé, les Huiles Essentielles en sont une et c’est la solution que ma famille et moi avons choisi. Je suis incroyablement reconnaissante de pouvoir profiter de la sagesse de Dieu à travers ces petits flacons. De Le voir agir dans ma vie et celle des autres, à travers ces plantes.  

La vie de maman chrétienne : un grand défi ?

Une grande bénédiction :). Je ne sais pas comment je m’en sortirais, entre le manque de sommeil, le temps qui file, les tailles de vêtements qui changent sans arrêt, la relation de couple à chérir, les engagements à l’église, les amis à visiter et les couches à laver si je ne pouvais pas puiser dans les ressources infinies de Dieu. J’ai fait appel à Lui un nombre incalculable de fois depuis ma grossesse, et il a été présent et fidèle pour me soutenir à chaque fois.

Oui, c’est une bénédiction… remplie de défis. J’écris ces lignes après avoir passé une matinée compliquée avec ma fille, pleine de frustrations et de colères pour elle, pleine d’impatience pour moi. Ce qui me fait tenir, c’est de me dire que chaque défi qui se présente à moi est un test. Un test pour mettre ma foi, mes valeurs, mon caractère à l’épreuve. Une occasion de mettre tout ça en pratique pour grandir encore et encore. C’est aussi une facette du Contentement pour moi ! 

Quelle est l’expérience la plus DINGUE que tu aies vécue avec Dieu ? 

Trop dur de choisir ! Dieu me surprend au quotidien. Quand je suis d’humeur maussade et qu’il envoie un petit écureuil foufou à quelques mètres de moi. Quand en colo avec les jeunes, on perd les clefs d’une voiture, qu’on se réunit tous pour prier et qu’une minute plus tard on les retrouve. Quand il a mis en déroute tous mes plans d’orientation après mes études et qu’il a pourvu au moindre détail pour la suite. Quand j’avais terriblement peur de m’engager avec celui qui est aujourd’hui mon mari et qu’il a réparé ces peurs une par une. Quand ma fille était bébé et que j’ai prié pour que ce fichu hoquet s’arrête. Quand je ne savais pas quoi faire à manger et que j’ai retrouvé un sac de pommes de terre accroché à la porte d’entrée. Dieu EST Dingue. Et la façon dont il prend soin de moi, petit être humain parmi des milliards d’autres ? Ca me fiche les larmes aux yeux comme quand j’avais 9 ans.  

Quel est ton verset préféré du moment ? 

Ne vous conformez pas au siècle présent, mais soyez transformés par le renouvellement de l’intelligence, afin que vous discerniez quelle est la volonté de Dieu, ce qui est bon, agréable et parfait.

Romains 12.2

Si tu n’avais qu’un seul message à faire passer, lequel serait-il ? 

Une grande leçon apprise cette année : Si tu ne changes rien, rien ne change.

Tu ne peux pas espérer obtenir un résultat différent en fonctionnant toujours de la même façon. Alors quel que soit le domaine qui te laisse insatisfait.e en ce moment (ta relation avec Dieu, ton couple, ta relation avec tes ami.es, tes enfants, ton job, ta qualité de sommeil, ton temps de prière, etc.), rappelle toi que tu es le.a premier.e responsable !

Mille mercis pour ces encouragements !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s